Les bienfaits de l'huile essentielle TEA TREE

J’ai découvert les bienfaits de nombreuses Huiles essentielles depuis quelques années pour toute ma famille, notamment celui du TEA TREE. Le tea tree ou arbre à thé peut vous aider à lutter contre plusieurs bactéries, virus, parasites et champignons

Voici ces différents bienfaits:

  • Solution contre une grippe ou un rhume: Mettre 2 gouttes sous la langue ou avaler 2 gouttes mélangées avec 1 cuillère à café de miel de thym. 3 fois/jour pendant 5/7 jours
  • Massage antivirus pour les enfants : Pour aider un enfant à lutter contre une infection virale bénigne, mélanger dans le creux de la main 3 à 4ml d’huile végétale neutre et 2 gouttes d’HE de Tea Tree. Masser la plante des pieds 2 ou 3 fois par jour, en alternant le droit et le gauche, pendant 3 à 5 jours,
  • Baume pour dégager les bronches: Pour dégager les bronches irritées et encombrées, mélanger dans le creux de la main 2 à 3ml d’huile végétale de noyaux d’abricot, 2 gouttes d’HE d’eucalyptus radié, 2 gouttes d’HE de tea tree et 1 goutte d’HE d’inule odorant. Masser le thorax ou le haut du dos, 2 ou 3 fois par jour pendant 5 à 7 jours,
  • Traitement spécial mycoses des pieds: Mélanger dans le creux de la main 2 gouttes d’HE de tea tree, 1 goutte d’HE de laurier noble et 1 goutte d’HE de tanaisie annuelle. Appliquer ce mélange sur les zones contaminées 3 à 4 fois par jour pendant 1 à 2 mois,
  • Lotion antipoux (à partir de 30mois): Mélanger dans le creux de la main une noisette de gel d’aloe vera (99.9%) avec un peu d’huile d’argan, ajouter 1 goutte d’HE de tea tree, 1 goutte d’HE de lavande officinale et 1 goutte d’HE de ravintsara. Appliquer la lotion sur la nuque et les tempes 2 à 4 fois par jour pendant 15 à 20 jours. Après chaque application passer le peigne antipoux.
  • Un sourire éclatant: Mettre une goutte d’HE de tea tree sur le dentifrice avant de se brosser les dents, pendant 10 jours.

ATTENTION, avant d’utiliser une huile essentielle, mettre une goutte dans le creux du coude, si aucune rougeur n’apparaît après 5 à 10 minutes, c’est qu’elle vous convient. A éviter pour les femmes enceintes et allaitantes et pour les enfants en bas-âge.

10 astuces pour dépasser ses limites

Pour ne pas rester dans une situation qui ne correspond plus à tes valeurs, une situation qui te pèse au quotidien, voici 10 conseils qui t’aideront à clarifier ton esprit et à dépasser tes limites:

  1. Reconnaître sa zone de confort
    Les routines nous rassurent, et la simple idée d’un changement d’ampleur nous stresse, on sent qu’on ne va pas y arriver. Pour clarifier les enjeux et cerner vos limites, tracez un cercle sur une feuille de papier. Notez à l’extérieur tout ce à quoi vous avez renoncé par crainte de l’échec, puis, à l’intérieur, vos activités jugées “confortables”, et listez les avantages à en sortir. Et si je découvrais une nouvelle activité sportive? Et si j’arrêtais de fumer?
  2. Trouver du sens à son défi
    “Pas top, ta silhouette, tu as intérêt à perdre du poids !” Se dépasser exige un grand effort émotionnel, seul un mental d’acier peut t’aider à sortir de ce cercle vicieux, mais cela demande du temps. Optez pour des choix qui vous ressemblent plutôt que de chercher à épater la galerie. Il s’agit de vous plaire… à vous ! Pourquoi maigrir ? Pour suivre la mode ? Pour votre bien-être ? Explicitez vos raisons intrinsèques. C’est seulement après cette introspection, que vous envisagerez les moyens et trouverez la force d’atteindre votre objectif.
  3. Évaluer les sacrifices
    Certes, vous avez besoin, de vous réaliser, d’être mieux dans votre corps… mais les changements envisagés ont de multiples impacts. Il s’agit de trouver les ressources psychologiques et matérielles pour réussir. Que vous manque-t-il ? De l’argent ? Du soutien ? Qu’êtes-vous prêt à lâcher ?
  4. Assumer ses points faibles
    Occulter ses points faibles, c’est s’interdire de demander de l’aide. Or, le soutien des autres est indispensable lorsqu’on veut se dépasser. Connaître ses faiblesses, c’est être à l’aise avec elles, à l’aise aussi avec sa propre image, et du coup plus à l’aise avec les critiques, et tous ceux qui vous dissuadent d’agir. Acceptation et bienveillance.
  5. Accepter un échec possible
    Il est capital d’intégrer l’idée qu’il y aura des obstacles sur le chemin, des imprévus, et que ceux-ci aident à grandir.
  6. Fréquenter ceux qui osent
    Il y a forcément autour de vous, des amis ou relations qui ont mis de nouvelles habitudes en place en terme de Sport ou Alimentation ou Vision de vie… Interrogez-les, partagez un ressenti, car eux aussi ont eu des peurs, des pensées négatives, des galères, des découragements, et ils ont su les surmonter. Ceux-là vont vous tirer vers le haut.
  7. Visualiser le chemin
    Cette pratique, intitulée “imagerie mentale”, est familière aux sportifs, car elle prépare à l’épreuve. Les yeux fermés, visualisez votre projet : courir un marathon, arrêter de fumer… Déroulez, séquence par séquence, le film qui mène à l’échec, afin de repérer les obstacles, la douleur, l’erreur de stratégie. Puis, le film qui mène au succès, avec les parades à ces difficultés. À chaque fois, vivez le parcours avec ses sensations physiques (chaleur, odeur…) et ses émotions (peur, joie…). Le cerveau apprend alors comme si les situations étaient réelles. Et, le jour J, il est apte à déjouer les embûches puisqu’il les a déjà résolues par l’imagination. L’exercice stimule la confiance et l’engagement.
  8. Avancer par petites étapes
    Vous n’allez pas devenir d’un coup une athlète de haut niveau ou la nouvelle égérie de sous-vêtement Chantal Thomass. Déterminez des objectifs de progrès intermédiaires, atteignables, et qui ne dépendent que de vous. Même des petits riens, car, une fois dépassés, ceux-ci permettent d’enclencher le cercle vertueux de succès. Plutôt que de formuler l’objectif de perdre 10 kilos, notez celui de mettre en œuvre de nouveaux réflexes alimentaires.
  9. Pas d’excuses
    “Je n’ai pas le temps”, “Demain”. Vous flanchez ? Mieux vaut rester sincère, ne pas vous mentir. Sinon, vous prendrez la tangente. Combien de bonnes résolutions sont-elles ainsi négligées ? Confrontez vos peurs, vos difficultés. Sachez que nos neurones sont paresseux, alors, donnez-vous un timing à la semaine pour les entraîner aux nouvelles habitudes.
  10. Le plaisir avant tout
    Le sentiment de plénitude éprouvée après une épreuve remportée est incomparable. Chaque étape réussie, est une petite victoire. À chaque étape, célébrez vos progrès, le plaisir va augmenter votre niveau de dopamine et d’endorphine, hormones qui procurent une puissante sensation de bien-être. Et incitent à persévérer.

Comment ne pas tomber dans les compulsions alimentaires en confinement?

Une compulsion alimentaire comprend les moments de perte de contrôle où l’on mange sans faim réel, plus que ce que l’on aurait souhaité et parfois en ressentant de la culpabilité.

Les déclencheurs de ces compulsions peuvent être multiples: un régime trop restrictif, des émotions négatives (colère, tristesse, etc), du stress. Nous vivons actuellement une situation exceptionnelle, une situation qui nous incite à rester chez nous « confiner », une situation qui nous éloigne parfois de nos familles et amis, une situation qui nous prive de liberté.

Certains vont donc éprouver du stress et de l’anxiété, et comme notre relation avec l’alimentation est très émotionnelle, certains risquent de tomber plus souvent que d’habitude dans des compulsions alimentaires.

Voici quelques conseils pour vous aider à briser ce cercle vicieux:

  • ORGANISEZ VOUS ! planifier votre semaine et vos journées avec des activités différentes avec et sans enfant, des activités physiques, manuelles, éducatives, artistiques, etc. Votre cerveau suivra alors logiquement un chemin bien écrit où l’ennui n’a pas beaucoup de place,
  • PLANIFIER VOS REPAS! cela vous permet de ne pas apporter de stress devant le frigo au moment de faire le dîner, cela libère votre charge mentale, cela vous permet d’équilibrer vos repas sur la journée/la semaine,
  • PRATIQUER LA RESPIRATION RELAXANTE! la méditation, le yoga, etc toutes activités permettant de vous concentrer sur vous, de ralentir le rythme et de vous couper de toutes invasions externes négatives. Je vous remets ICI le lien d’un article sur la respiration relaxante.
  • GARDER UNE ACTIVITÉ PHYSIQUE RÉGULIÈRE! Je ne le répéterai jamais assez, pratiquer une activité physique régulière joue sur plusieurs aspects physiques mais aussi moraux. Le sport nous redonne le sourire, régule notre humeur, atténue notre stress… L’activité physique est souvent considérée comme un antidépresseur naturel. L’endorphine, cette hormone sécrétée pendant l’effort sportif, génère un véritable bien-être qui peut améliorer notre moral.
  • MANGER A DES HEURES RÉGULIÈRES! Garder un rythme sain et régulier autour de repas complets et pris assis. Respectez le moment de vos repas et prenez le temps de manger. Faites attention à vos portions et soyez à l’écoute de votre faim et de votre niveau de satiété. Ne sortez pas de table en ayant une sensation de faim et ni en ayant une sensation de trop plein. Cela vous évitera bien des grignotages!
  • LUTTER CONTRE LA PARESSE! les 1ers jours de confinement peuvent être simples mais au fil du temps, la paresse risque de s’installer. Il va falloir vous appuyer sur votre planning pour justement ne pas tomber dans cela. C’est pour cela qu’il est important de faire des activités diverses pour vous apporter du renouveau et de l’envie.
  • ESSAYER DE NOUVELLES RECETTES! c’est le bon moment pour apporter de la diversité dans votre assiette, c’est le bon moment pour apporter de la variété, et ainsi multiplier votre plaisir! Essayer de nouveaux aliments, de nouvelles épices, des mets exotiques.
  • ACHETEZ MALIN! Si vous n’achetez pas des aliments « à risque » tels que barre de chocolat, chips, charcuterie, alcool, bonbons, etc, vous ne succomberez pas! Aussi simple que cela!!

Et si malgré tous ces conseils, votre ENVIE demeure trop persistante, alors c’est simple, SUCCOMBEZ, en vous posant à table pour manger (et non caché dans le frigo ou derrière le placard), en appréciant par vos 5 sens (regardez cette barre de chocolat, touchez ce fromage, sentez ce verre de vin), en prenant le temps de la dégustation, en consommant avec modération et en vous remerciant de ce doux moment.

Votre réussite dépendra de votre Bienveillance envers vous-même.

Comment booster son immunité?

« L’immunité fait référence à la capacité du corps à se défendre contre des substances menaçantes pour son bon fonctionnement ou sa survie »

Vous avez tendance à être souvent malade? A être tout le temps fatigué? Alors il serait peut-être temps de mettre de nouvelles petites habitudes en place pour booster votre immunité.

A différents moments notre corps peut-être confronté à des bactéries, virus, parasites. Il est conseillé de faire particulièrement attention à son système immunitaire à chaque changement de saison, en période de stress, quand on voyage dans des pays exotiques, suite à une prise d’antibiotique…

Voici quelques conseils:

1/ PRENDRE SOIN DE SA FLORE INTESTINALE
70 % de notre système immunitaire se trouve dans l’intestin. L’intestin est la première barrière de défense de notre système immunitaire.

Notre flore intestinale (ou microbiote) est peuplée de milliards de bactéries : des bonnes et des moins bonnes… Une flore intestinale déséquilibrée va favoriser les infections. Les aliments fermentés vont apporter à la flore intestinale de bonnes bactéries : les fameux probiotiques !

Quelques idées produits fermentés : les yaourts, la choucroute, les cornichons, le miso (une pâte de soja fermentée)…

Quelques idées de boissons fermentées : le kéfir et le kombucha

2/ FAIRE LE PLEIN DE VITAMINES
Pour que le système immunitaire fonctionne de manière optimale, il est important d’adopter une alimentation riche en vitamines antioxydantes.

LA VITAMINE C
Une étude a démontré que la vitamine C permettait de diminuer aussi bien la sévérité que la durée d’évolution des rhumes. Elle est aussi indispensable au renouvellement des globules blancs.

On les trouve dans les légumes crus (choux, poivrons…), les fruits crus comme les agrumes, les fruits exotiques ou les fruits rouges…


LA VITAMINE D
Une étude a montré qu’une carence en vitamine D serait associée à une augmentation du risque de maladies infectieuses.

On les trouve dans les poissons gras comme le foie de morue, le maquereau, les sardines, le hareng, les anchois…

Pour une meilleure assimilation de la vitamine D, il est conseillé d’exposer au soleil 15 min par jour les deux bras et le visage.

Voir les aliments les plus riches en vitamine D

LA VITAMINE E
Des études ont montré que la vitamine E compense la perte de réponse immunitaire due au vieillissement en stimulant la production de globules blancs et son intérêt dans la lutte contre les infections respiratoires.

On la trouve dans les huiles de noisettes, les noix, les céréales…

DU ZINC
Le zinc est en effet un minéral clé pour lutter contre les infections. Il est directement impliqué dans le bon fonctionnement du thymus, l’organe à l’origine de la production des globules blancs et des anticorps.

On le trouve dans les viandes blanches et rouges, les poissons, les fruits de mer, les crustacés, les œufs…


DU FER
Le fer va améliorer les défenses immunitaires. C’est un élément vital pour le bon fonctionnement de l’organisme : il va transporter l’oxygène dans le corps, participer à la formation des globules rouges et à la régénération des lymphocytes.

On le trouve dans la viande (en particulier la viande rouge), le boudin noir, les abats comme le foie, les fruits de mer, le poisson, les moules et les légumes secs…

Retrouver nos conseils sur l’alimentation ICI

3/ RÉDUIRE SON NIVEAU DE STRESS
Des études scientifiques ont confirmé que le stress chronique pouvait véritablement nuire au bon fonctionnement du système immunitaire. Les sécrétions de cortisol (l’hormone du stress) en excès et sur la durée amenuiseraient ainsi les défenses immunitaires. Retrouver nos conseils bien-être ICI

4/ BIEN DORMIR
La fatigue et le manque de sommeil fragilisent l’organisme. Ainsi, les personnes ayant une mauvaise qualité de sommeil seraient plus vulnérables aux infections avec une réponse immunitaire plus faible que celles ayant une bonne qualité de sommeil. Pour un adulte, il est conseillé de dormir entre 7 et 8 heures par nuit.

5/ PRATIQUER UNE ACTIVITÉ PHYSIQUE RÉGULIÈRE
La pratique d’une activité physique régulière permet de réduire les hormones du stress mais également de booster les défenses immunitaires pendant et après l’exercice. À la clé : moins de risques de contracter un virus mais également des symptômes moins sévères ainsi qu’une guérison plus rapide en cas d’infection. Retrouver nos conseils ICI.

Nous espérons que ces conseils vous aideront à retrouver une superbe Forme!

Et bien-sûr, notre programme FIT&STRONG peut vous aider à mettre tout cela en place grâce à un coaching individuel sur 8 semaines!!

La respiration pour se relaxer

La respiration est un automatisme pour tous les êtres vivants, mais aussi simple qu’elle soit, son pouvoir est négligé et malheureusement méconnu, or qu’elle possède un pouvoir extraordinaire sur notre bien-être si on sait la maîtriser.

Les adultes, contrairement aux bébés, stressés par leurs obligations personnelles et professionnelles, utilisent la respiration « thoracique », qui n’utilise que le haut de la cage thoracique, ne remplissant qu’1/3 des poumons.

Pour se relaxer, il est indispensable de changer ses habitudes en optant pour la respiration ventrale: ✅Meilleure oxygénation du cerveau et de l’organisme

✅Réduction du rythme cardiaque

✅Amélioration de la pression artérielle

✅Amélioration de la digestion (en respirant, les organes internes sont massés)

✅Diminution de l’anxiété et de l’angoisse

Exercice de respiration pour se relaxer:

Allongée ou assisse, placez-les mains sur votre ventre pour le sentir se gonfler. Inspirez par le nez en gonflant le ventre comme si c’était un ballon, et comptez de 1 à 4 en sentant l’air remplir votre ventre. Tout en inspirant, imaginez que l’air qui rentre dans votre corps est rempli d’énergie positive. Expirez ensuite lentement par la bouche en rentrant le ventre pendant que vous décomptez de 4 à 1. En expirant, imaginez que vous expulsez votre stress et votre anxiété

Répétez 3 fois l’exercice 🔄